Principal » dépendance » Qu'est-ce que l'holisme?

Qu'est-ce que l'holisme?

dépendance : Qu'est-ce que l'holisme?
En psychologie, le holisme est une approche de la compréhension de l'esprit et du comportement humains centrée sur la vision globale. Cela contraste souvent avec le réductionnisme, qui tente plutôt de décomposer les choses en leurs plus petites parties.

Le holisme suggère que les gens sont plus que la somme de leurs parties. Pour comprendre ce que les gens pensent, le holisme suggère que vous devez faire plus que simplement vous concentrer sur le fonctionnement isolé de chaque composant. Les psychologues qui adoptent cette approche estiment qu'il est plus important d'examiner comment toutes les parties fonctionnent ensemble.

Regarder de plus près

En tant qu'approche de la compréhension des systèmes, le holisme est utilisé en psychologie ainsi que dans d'autres domaines tels que la médecine, la philosophie, l'écologie et l'économie. Une phrase clé qui résume l’idée principale de l’approche holistique est que «le tout est plus que la somme de ses parties».

Afin de comprendre pourquoi les gens font ce qu'ils font et pensent comme ils le pensent, le holisme propose de regarder toute la personne. Plutôt que de se concentrer sur un seul aspect du problème, il est nécessaire de reconnaître que divers facteurs interagissent et s’influencent mutuellement.

L'une des raisons pour lesquelles il est si important de considérer l'ensemble de l'être est que l'ensemble peut posséder des propriétés émergentes . Ce sont des qualités ou des caractéristiques qui sont présentes dans l'ensemble mais qui ne peuvent pas être observées en regardant les pièces individuelles.

Prenons le cerveau humain, par exemple. Le cerveau contient des millions de neurones, mais regarder chaque neurone ne vous dira pas ce que le cerveau peut faire. Ce n'est qu'en regardant le cerveau de manière globale, en regardant comment toutes les pièces fonctionnent ensemble, que vous pouvez voir comment les messages sont transmis, comment les souvenirs sont stockés et comment les décisions sont prises. Même regarder d'autres aspects du cerveau tels que les structures individuelles ne dit pas vraiment toute l'histoire. Ce n’est qu’en adoptant une approche plus holistique que nous pourrons vraiment apprécier la manière dont toutes les pièces fonctionnent ensemble.

En fait, l’un des premiers débats dans le domaine de la neurologie a porté sur la question de savoir si le cerveau était homogène et ne pouvait plus être décomposé (holisme) ou si certaines fonctions étaient localisées dans des zones corticales spécifiques (réductionnisme). Les chercheurs reconnaissent aujourd'hui que certaines parties du cerveau agissent de manière spécifique, mais que ces différentes parties interagissent et travaillent ensemble pour créer et influencer différentes fonctions.

Comment nos neurones du cerveau peuvent changer au fil du temps à partir de l'expérience de la vie

Comment c'est utilisé

Lorsqu'ils examinent des questions en psychologie, les chercheurs peuvent adopter une approche holistique en examinant la manière dont différents facteurs fonctionnent ensemble et interagissent pour influencer la personne dans son ensemble. Au niveau le plus large, le holisme considérerait toutes les influences pouvant influer sur le comportement ou le fonctionnement.

Un psychologue humaniste, par exemple, peut considérer l'environnement d'un individu (y compris son lieu de vie et son travail), ses relations sociales (y compris ses amis, sa famille et ses collègues), ses antécédents (y compris ses expériences dans l'enfance et son niveau d'éducation) et sa santé physique. (y compris les niveaux actuels de bien-être et de stress).

L'objectif de ce niveau d'analyse est de pouvoir examiner non seulement l'impact de chacune de ces variables sur le bien-être général, mais également de voir comment ces facteurs interagissent et s'influencent mutuellement.

Dans d'autres cas, le holisme pourrait être un peu plus ciblé. Les psychologues sociaux, par exemple, s'efforcent de comprendre comment et pourquoi les groupes se comportent comme ils le font. Parfois, les groupes réagissent différemment des individus, alors examiner le comportement du groupe de manière plus globale permet à la recherche d'évaluer les propriétés émergentes pouvant être présentes.

Avantages

Tout comme l'approche réductionniste de la psychologie, le holisme a ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, le holisme peut être utile à certains moments, lorsque l’ensemble du tableau permet au psychologue de voir des choses qu’ils auraient autrement manquées. Dans d'autres cas, cependant, se concentrer sur l'ensemble pourrait les amener à négliger certains détails les plus fins.

Parmi les avantages clés de cette perspective, citons:

Il incorpore de nombreux facteurs

L'un des principaux avantages de l'approche holistique est qu'elle permet aux chercheurs d'évaluer plusieurs facteurs susceptibles de contribuer à un problème psychologique. Plutôt que de simplement se concentrer sur une petite partie d'un problème, les chercheurs peuvent plutôt examiner tous les éléments pouvant jouer un rôle. Cette approche peut en fin de compte les aider à trouver des solutions qui s’attaquent à tous les facteurs internes et externes qui peuvent influer sur la santé d’un individu. Cela est parfois plus efficace que d’adresser individuellement des composants plus petits.

En examinant les personnes de manière globale, les prestataires de soins de santé peuvent prendre en compte les nombreux facteurs susceptibles d’affecter les sentiments d’une personne, notamment son esprit, son corps et son environnement.

Il regarde la grande image

Lorsque vous recherchez un sujet, il est souvent utile de prendre du recul et de regarder la situation dans son ensemble. Le réductionnisme a tendance à se concentrer uniquement sur les arbres, mais le holisme permet aux psychologues de voir toute la forêt. Cela peut être vrai à la fois pour la recherche et le traitement des problèmes de santé mentale.

Par exemple, lorsque vous essayez d'aider un client présentant des symptômes d'une affection psychiatrique, le fait de regarder le patient de manière globale permet aux professionnels de la santé mentale de prendre connaissance de tous les facteurs qui affectent la vie quotidienne du patient et de la manière dont il interagit avec son environnement. En utilisant ce type d’approche, les thérapeutes sont souvent mieux à même de traiter les symptômes individuels.

Le comportement humain étant complexe, son explication nécessite souvent une approche capable de prendre en compte cette complexité. Le holisme permet aux chercheurs de fournir une réponse totalement inclusive à des questions difficiles sur la façon dont les gens pensent, se sentent et se comportent.

Désavantages

Bien que le holisme présente un certain nombre d'avantages clés, il convient également de prendre en compte certains inconvénients importants. Certains d'entre eux comprennent:

Il a tendance à être non spécifique

Lorsque vous essayez de résoudre un problème, il est souvent important de vous concentrer sur un aspect particulier du problème afin de trouver une solution. Le holisme a tendance à être plus généralisé, ce qui peut parfois rendre la précision plus difficile. Les scientifiques, en particulier, doivent pouvoir concentrer leurs recherches sur des variables et des hypothèses clairement définies. Une approche trop large peut rendre difficile la réalisation d'essais selon la méthode scientifique, en grande partie à cause du fait qu'elle intègre de nombreux facteurs et influences variés.

Il peut être trop complexe

Parce que le holisme est tellement inclusif, il peut rendre les enquêtes scientifiques très difficiles et complexes. Il peut y avoir beaucoup de variables différentes à prendre en compte, ainsi qu'une multitude d'interactions potentielles. Cela peut parfois rendre cette approche difficile à manier.

Exemples en psychologie

Il existe un certain nombre d'exemples dans le domaine de la psychologie de la façon dont le holisme peut être utilisé pour visualiser l'esprit et le comportement humain. Les premières écoles de pensée, le structuralisme et le fonctionnalisme sont de bons exemples de vues réductionnistes et holistiques. Le structuralisme visait à réduire les éléments de comportement en leurs composantes les plus petites possibles (réductionnisme), tandis que le fonctionnalisme visait à considérer les choses dans leur ensemble et à considérer le but et la fonction réels des comportements (holisme).

Au cours de l'histoire, il y a eu d'autres perspectives et branches de la psychologie qui ont également adopté une approche holistique.

Gestaltisme


La psychologie de la Gestalt est une école de pensée enracinée dans le holisme. Les psychologues de la Gestalt ne croyaient pas seulement que le comportement humain devait être considéré comme un tout; ils ont également travaillé pour comprendre comment l'esprit humain lui-même utilise une approche holistique pour donner un sens au monde.

Les lois de la Gestalt relatives à l'organisation perceptuelle démontrent que la manière dont les éléments individuels se rapportent les uns aux autres peut influer sur leur perception. Lorsque des éléments similaires sont vus ensemble, la loi de la similitude, par exemple, suggère que les gens les percevront comme des composants d'un tout.

Psychologie humaniste

La psychologie humaniste est une branche de la psychologie qui a émergé dans les années 1950 en partie pour répondre au behaviorisme. Là où le behaviorisme avait adopté une approche réductionniste pour expliquer le comportement humain, les penseurs humanistes sont plus intéressés par une approche holistique du comportement. Cette approche de la psychologie examine tous les facteurs qui contribuent à la façon dont les gens pensent et agissent, ainsi que la manière dont ces différentes composantes interagissent.

La célèbre hiérarchie des besoins d'Abraham Maslow est un exemple de théorie humaniste qui considère la motivation humaine de manière globale. Cette théorie ne se concentre sur aucun aspect de la motivation. Au lieu de cela, il intègre de nombreux aspects, notamment des influences environnementales, sociales et émotionnelles.

La psychologie sociale

La psychologie sociale a tendance à adopter une approche holistique puisqu'elle considère les individus dans leur contexte social. En particulier, cette branche de la psychologie examine en quoi le comportement de groupe est souvent différent du comportement individuel, ce qui est un bon exemple de propriétés émergentes et de la somme étant plus que ses parties.

Holisme vs réductionnisme

Une façon de voir comment le holisme et le réductionnisme sont utilisés consiste à observer comment ces approches pourraient être appliquées lors de l'étude d'un problème psychologique spécifique.

Imaginez que les chercheurs souhaitent en savoir plus sur la dépression.

  • Un scientifique utilisant l'approche réductionniste pourrait examiner un facteur très spécifique qui influence la dépression, tel que le taux de neurotransmetteurs dans le cerveau.
  • Un chercheur utilisant l'approche holistique pourrait plutôt chercher à comprendre comment différents facteurs contributifs pourraient interagir, par exemple en examinant comment les schémas de pensée, les relations sociales et les niveaux de neurotransmetteurs influent sur les niveaux de dépression d'une personne.

Un mot de Verywell

L'attrait du holisme réside en grande partie dans sa capacité à intégrer tous les éléments qui font de nous ce que nous sommes. Les gens sont infiniment complexes et variés, et le holisme est capable de traiter tous les facteurs externes et internes qui influencent notre passé, notre présent et notre avenir. Différents domaines de la psychologie ont souvent tendance à se concentrer sur l’une ou l’autre approche. Bien que réductionnisme et holisme soient souvent opposés, ils jouent tous deux un rôle important en aidant les chercheurs à mieux comprendre la psychologie humaine.

Les 7 grandes écoles de pensée en psychologie
Recommandé
Laissez Vos Commentaires