Principal » dépendance » Apprendre la communication assertive en cinq étapes simples

Apprendre la communication assertive en cinq étapes simples

dépendance : Apprendre la communication assertive en cinq étapes simples
Une communication assertive peut renforcer vos relations, réduire le stress résultant des conflits et vous fournir un soutien social lorsque vous traversez des moments difficiles. Un "non" poli mais ferme aux demandes excessives des autres vous permettra d'éviter de surcharger votre emploi du temps et de favoriser l'équilibre dans votre vie. Une compréhension de la communication assertive peut également vous aider à gérer plus facilement les membres de votre famille, vos amis et vos collègues difficiles, tout en réduisant le drame et le stress. En fin de compte, la communication assertive vous permet de tracer les frontières nécessaires avec les gens, ce qui vous permettra de satisfaire vos besoins dans des relations sans aliéner les autres et sans laisser le ressentiment et la colère s'infiltrer. Cela vous aide à avoir ce dont vous avez besoin dans les relations tout en permettant à vos proches faire en sorte que leurs besoins soient également satisfaits, dans toute la mesure du possible. Bien que beaucoup associent communication affirmée à conflit et confrontation, l’assurance permet aux gens d’être plus proches.

Le problème avec la communication assertive est qu’il faut un peu d’éducation et un peu de pratique, en particulier pour ceux qui n’ont pas appris à communiquer assertif en grandissant. Beaucoup de gens confondent l'assertivité avec l'agressivité, mais l'affirmation de soi est en réalité le juste milieu entre agressivité et passivité. L'agressivité conduit à blesser des sentiments et des relations fracturées tandis que la passivité conduit à un stress et à du ressentiment, et parfois même à se déchaîner. Apprendre à parler avec assurance vous permet de respecter les besoins et les droits de chacun - y compris le vôtre - et vous aide à maintenir des limites dans les relations tout en aidant les autres à se sentir respectés en même temps.

Les étapes de communication assertives suivantes peuvent vous aider à développer ce style de communication sain et à réduire le stress dans votre vie.

Voici comment:

1. Soyez factuel et non critique, sur ce que vous n'aimez pas.

Lorsque vous abordez le comportement que vous aimeriez voir modifié par une personne, tenez-vous-en aux descriptions factuelles de ce qu’elle a fait qui vous a bouleversé, au lieu d’utiliser des étiquettes négatives ou des mots qui portent des jugements.
Voici un exemple:

Situation:
Votre ami, qui arrive habituellement en retard pour vos projets, s'est présenté avec vingt minutes de retard pour un déjeuner.

Inapproprié: "Tu es tellement impoli! Tu es toujours en retard."
Communication affirmée: "Nous devions nous rencontrer à 11h30, mais il est maintenant 11h50."

2. Soyez précis (ne jugez pas et n'exagérez pas) sur les effets de ce comportement.

Etre factuel sur ce que vous n'aimez pas dans le comportement de quelqu'un (sans trop dramatiser ni juger) est un début important. La même chose devrait être faite pour décrire les effets de leur comportement. Ne pas exagérer, étiqueter ou juger; décrivez simplement:

Inapproprié: "Maintenant, le déjeuner est ruiné."
Communication affirmée: «Il me reste moins de temps pour le déjeuner, car je dois être de retour au travail à 13 heures.»

3. Utilisez "I Messages".

En termes simples, si vous commencez une phrase avec "You ...", cela revient à un jugement ou à une attaque et met les gens sur la défensive. Si vous commencez par «je», l'accent est mis davantage sur la façon dont vous vous sentez et sur la manière dont leur comportement vous affecte. En outre, il montre plus de propriété de vos réactions et moins de blâme. Cela aide à minimiser la capacité de défense de l'autre personne, à modéliser l'acte de prendre des responsabilités et à vous amener tous deux vers un changement positif.
Par exemple:

"Votre message:" "Vous devez arrêter ça!"
"Je Message:" "J'aimerais bien que tu arrêtes ça."

4. Mettez tout cela ensemble avec cette formule.

Voici une excellente formule qui rassemble tout cela:

"Quand vous [leur comportement], je ressens [vos sentiments]."

Lorsqu'elle est utilisée avec des déclarations factuelles, plutôt que des jugements ou des étiquettes, cette formule fournit un moyen direct, non agressif et plus responsable de faire savoir aux gens comment leur comportement vous affecte. Par exemple:

"Quand vous criez, je me sens attaqué."

5. Dressez la liste du comportement, des résultats et des sentiments.

Une variante plus avancée de cette formule inclut les résultats de leur comportement (encore une fois, en termes factuels), et ressemble à ceci:

"Lorsque vous [leur comportement], alors [les résultats de leur comportement], et je ressens [comment vous vous sentez]."

Voici quelques exemples:

"Quand tu arrives en retard, je dois attendre et je me sens frustré."

"Quand vous dites aux enfants qu'ils peuvent faire quelque chose que j'ai déjà interdit, une partie de mon autorité en tant que parent est enlevée et je me sens minée."

Conseils:

  1. Assurez-vous que votre corps reflète votre confiance en vous: tenez-vous droit, regardez les gens dans les yeux et détendez-vous.
  2. Utilisez un ton ferme mais agréable.
  3. Ne présumez pas que vous connaissez les motivations de l'autre personne, surtout si vous pensez qu'elles sont négatives.
  4. Lors d'une discussion, n'oubliez pas d'écouter et de poser des questions! Il est également important de comprendre le point de vue de l'autre personne.
  5. Essayez de penser gagnant-gagnant: voyez si vous pouvez trouver un compromis ou trouver un moyen de répondre à vos besoins.
  6. En savoir plus sur les techniques de communication saines et les erreurs de résolution de conflit à éviter.
Recommandé
Laissez Vos Commentaires